Hygiène : Le sous vêtement: entre style et confort…

Hygiène : Le sous vêtement: entre style et confort…

A l’origine conçu pour le confort et l’hygiène de celui qui le porte, le sous vêtement  est désormais  un véritable accessoire de mode dont le choix et l’entretien requièrent une grande attention

L’ensemble des vêtements que l'on porte à même la peau ou plus généralement sous les vêtements, sont continuellement au contact de nos parties les plus intimes. Pour une raison ou une autre, de nombreuses personnes n’en portent pas. Et pourtant, la lingerie aurait bien toute son importance dans notre garde-robe…

Pourquoi en porter?

Même si son absence ne se remarque pas ordinairement, le port des sous-vêtements est souvent entouré de nombreux  préjugés. Certains estiment qu’il  est inconfortable et  gênant. D’autres encore, pensent qu’il serait à l’origine de l’infertilité des hommes qui le portent constamment. A ce sujet, La réponse de la bloggeuse de « miroir de muse » est claire : « le bon sous vêtement, à la bonne taille, à la bonne matière et bien entretenu n’a aucun inconvénient. »

Quoi qu’il en soit, le port du sous vêtement peut même être avantageux. Il a pour fonction de protéger la peau contre les  frictions et la gêne provoquées par les matières de l’envers des vêtements.  Il sert à protéger les zones intimes du corps. Il est également conseillé pour se protéger contre les rigueurs du climat : absorption de la sueur  ou contre le froid.  Si sa fonction première est d’assurer un maximum d’hygiène, le sous-vêtement peut  aussi  avoir une fonction esthétique et morale, dans la mesure où il permet au remodelage des formes du corps (corset, gaine, panty, soutien-gorge…). 

Même si cela pourrait être tentant, ne pas porter des sous-vêtements pourraient alors avoir des conséquences négatives sur le corps. Le contact direct avec le pantalon par exemple peut déclencher des frottements et des brulures des parties intimes.

Comment choisir ses sous-vêtements ?

Plus qu’une simple commodité, le choix des sous-vêtements est très capital.

Le choix de la bonne taille est primordial. Il ne doit être ni trop serré ni trop ample. Dans les deux cas, il peut non seulement être inconfortable mais également avoir des conséquences sur la santé. Chez les hommes par exemple, la chaleur provoquée par un  slip trop serré serrait à l’origine de la diminution du taux de spermatozoïdes. Selon le blog de lingerie Miroir de Muse, 8 femmes sur 10 portent un soutien-gorge à la mauvaise taille ! Le dos du soutien-gorge remonte,  les bretelles qui marquent la peau,  les corbeilles qui se  plissent sont des critères d’un mauvais soutien-gorge, ce qui peut entrainer un mal de dos chronique.

Côté matière, il existe plusieurs textiles (la dentelle, la soie, le satin, le cuir, le polyptère, le lycra…).De toutes ces matières, le coton est sans doute celui qui offre le plus de confort et d’hygiène. Il absorbe le mieux la sueur, est hypoallergénique et  est facile d’entretien.


Entretien

L’entretien des  sous-vêtements doit être minutieux et délicat. Il est conseillé de les laver à la main plus tôt qu’en machine, d’utiliser un savon doux comme le savon de Marseille ou paillette, de le  laver à l’eau tiède et rincer à l’eau froide. Il faut éviter de les tremper trop longtemps de peur de ramollir les fibres des textiles. Egalement, il est déconseillé de mettre de l’eau de javel ou de l’assouplissant. Il risque de rester dans les fibres et provoquer des irritations voir des mycoses. Enfin, les spécialistes recommandent  de changer quotidiennement de sous-vêtements. Car, ils peuvent être des nids à bactéries. Un dessous sale peut causer des démangeaisons excessives, des éruptions et irritations sur la peau, des odeurs fortes et gênantes et même des infections sérieuses comme des infections urinaires.

Quoi qu’il en soit,  bien choisir et bien entretenir ses sous-vêtements est un gage de bonne santé mais aussi de beauté presque intérieure. 

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I