Historique 100% Jeune

Pour améliorer les connaissances des jeunes sur les IST/VIH/Sida, l’ACMS a lancé en 2000 un projet d’éducation sur la Santé de Reproduction des Adolescents (SRA) dénommé 100%Jeune.
Ce projet  intègre une gamme de produits et services à savoir :
- 100% Jeune, un magazine mensuel édité en deux versions (française et anglaise) ;
- 100% Jeune Live, des émissions radio hebdomadaires dans cinq villes du pays (Yaoundé, Douala, Bamenda, Garoua, Maroua) ;
-  www.reglo.org, le site Internet;
-  Les clubs réglo, un programme d’éducation des pairs par les jeunes en milieux scolaires et extra scolaires.

A- Dates clés
1996 : Le projet pilote Horizons Jeune est mené à Edéa par l’ACMS en direction des jeunes. Il s’occupe de la prévention des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) à travers la pairéducation, les émissions radio et les supports imprimés.

1999 : Capitalisant les résultats du projet « Horizons Jeunes », l’ACMS mobilise des fonds et lance un nouveau projet d’envergure nationale qu’elle décide de rebaptiser 100%Jeune.

2000 : Les activités de ce projet  commencent en février 2000 par la pair éducation, les émissions radio, et les spots TV et radio à Yaoundé et à Douala. C’est le 29 novembre 2000 que le projet 100%Jeune est officiellement lancé par le ministre de la santé publique. Ce même jour, paraît le premier numéro du journal 100%Jeune version française. 

B- Contexte de mise en oeuvre 
Le projet 100%Jeune a été créé dans un contexte qu’il est important de connaître afin de mieux percevoir les communications à adopter. Dans ce contexte, nous pouvons noter :

  • Le  risque de contracter les IST/VIH (les jeunes se sentent à risque de contracter les IST y compris le VIH) ;
  • Le  risque de contracter une grossesse non désirée (toute fille qui a atteint l’âge de la puberté est vulnérable vis-à-vis des grossesses non désirées) ;
  • La perception de l’usage des préservatifs (les jeunes sont  d’accord sur le fait que tout rapport sexuel à risque doit être protégé par l’usage des préservatifs. Mais ils ne l’utilisent pas toujours correctement et systématiquement) ;
  • La place de la fille dans l’environnement socio-culturel (l’éducation de la fille, son faible pouvoir de négociation et son souci de préserver la relation avec le partenaire masculin sont de véritables obstacles à son autonomisation et la rendent vulnérable au problème de santé de reproduction)

    C- Objectifs du projet
    L’objectif général  est  d’apporter  des réponses aux problèmes de santé de reproduction des adolescents et des jeunes âgés de 15-24ans au Cameroun. Ceci signifie:
    •    Convaincre les  jeunes à porter le préservatif correctement et systématiquement lors de tout rapport sexuel ;
    •    Améliorer l’appréciation et la perception du risque personnel face au VIH ;
    •    Encourager les jeunes à la pratique de l’abstinence sexuelle et au report de la date du  premier acte sexuel ;
    •    Encourager les  filles à prendre leur sexualité en main et à exprimer leurs convictions

    D – Cible du projet 
    Le projet cible les jeunes de 15 à 24 ans des zones urbaines, semi urbaines et rurales du Cameroun ; avec un cœur de cible des jeunes filles scolaires de 15-19 ans des zones urbaines.

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.