L’épilation des aisselles

L’épilation des aisselles

Longtemps considéré comme une norme culturelle ou religieuse par certains  peuples anciens, l’épilation est devenue aujourd’hui un véritable phénomène de mode.

C’est quoi l’épilation ?

L’épilation consiste à enlever temporairement ou définitivement les poils de la peau de l’être humain. Elle peut concerner toutes les parties du corps, des plus visible (jambes ; visage ; bras) jusqu’aux parties les plus intimes (aisselles et pubis).

L’importance de l’épilation

La pilosité des aisselles est perçue comme un signe de « laisser-aller » chez la gente féminine. Les poils qui débordent le maillot de bain ou le tee-shirt sont le plus souvent mal perçus surtout chez la femme. Cependant, les raisons associées à l’épilation sont multiples : la sudation en est la principale. En effet, les poils retiennent l’odeur de la transpiration. Il est donc nécessaire voir indispensable de toujours s’épiler, pour notre hygiène corporelle. Ce qui nous permet d’éviter les désagréments liés aux odeurs et de la coloration jaunâtre que prend le poil mal entretenu.

Comment pratiquer une bonne épilation ?

Les aisselles sont une zone très sensible, où la peau est généralement plus fine. C’est la raison pour laquelle épiler cet endroit reste délicat. L’utilité des poils n’est pas contester car ils protègent la peau des frottements. Néanmoins, l’épilation reste importante car, elle procure au corps un certain confort. L’option la plus facile pour les aisselles est l’usage du rasoir, suivie de la crème dépilatoire.

Pour une bonne épilation, il est conseiller de bien laver les aisselles avec de l’eau et du savon. Puis appliquer une crème dépilation appropriée à votre type de peau, suivre minutieusement le temps indiqué à l’application, puis utiliser de la cire pour nettoyer, rincer avec de l’eau ou imbiber le coton avec de alcool pour nettoyer la crème dépilatoire.

Quel est l’écart entre deux épilations ?

L’épilation varie en fonction du degré de pilosité de chaque être humain. Ainsi  chez la femme la pilosité est moins importante que chez l’homme. C’est pourquoi en fonction de la méthode épilatoire choisie, il est conseillé d’espacer les épilations d’au moins 1 semaine pour ceux qui ont une grande pilosité et de deux semaines pour ceux qui ont une pilosité moins importante.

L’épilation est-elle recommandée par les médecins ?

À ce jour, le rôle précis des pilosités axillaires chez l'être humain est discuté. La présence variable de poils est naturelle et générale chez tous les mammifères terrestres dont l'espèce humaine fait partie. Néanmoins, lors des interventions chirurgicales, il est d'usage de raser le champ opératoire dans le but d'éviter les infections. Cependant, cette pratique n'a pas d'efficacité prouvée et pourrait au contraire être dangereuse. Le rasage créant de petites lésions au niveau de la peau le risque d'infections postopératoires supposé accru. Cependant, l'épilation engendre une irritation de la peau. De plus, les poils servent également de « coussin » et limitent les frottements de la peau avec les vêtements. L'épilation, concernant la région pubienne chez les femmes, augmente le risque d'IST, d'infections uro-génitales et de mycoses.

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.