Teety Tezano, la voix « Unstoppable » de la Soul Kmer.

Teety Tezano, la voix « Unstoppable » de la Soul Kmer.

A 27 ans, cette nouvelle perle de la Soul made in Cameroun fait parler d’elle depuis des années. Sa douce voix berce les abonnés d’une société de téléphonie mobile du Cameroun. « I’m So In Love » son premier single vient annoncer le début d’une carrière qui s’annonce riche.

Qui est TeetyTezano ?                                     
Je suis l’enfant de l’artiste Johny Tezano. Je commence réellement en 2006 en formant un groupe : le KitKat Girls. Nous faisions quelques scènes locales en chantant du HipHop. Sinon bien avant, je ne faisais que des free style au quartier avec mes amis. Ma première fois sur scène c’est au CCF en 2006. Le public n’adhérait pas complètement mais je décide de me plonger dans ma culture. Je m’essais au RNB, l’Afropop et la Soul aussi, de là,nait une nouvelle personne qui fait tous ces rythmes.

Est-ce que l’influence de ton père y est pour quelque chose ?
Peut-être, mais nous faisons des rythmes totalement différents. Lui, c’était le makossa et la musique congolaise et moi RnB, Soul et afropop. Il est fier du résultat et de l’ampleur que cela prend. Il voulait que je suive ses rythmes mais je ne sentais pas trop. Ses conseils m’ont beaucoup aidée.

Parles-nous de ta formation?
Je ne joue pas d’instrument mais j’aimerais bien jouer de la Contre Bass même si on me dit que c’est trop Hardcore. Je ne la travaille pas vraiment ma voix. Je répète comme tous les artistes, mais je n’ai pas suivi de cours particulier pour avoir cette voix.

Quand apparait Teety ?
J’arrête avec le groupe en 2010. Et cela me permet de me retrouver et de savoir quelle voie je veux suivre et quelle musique je veux faire.

Et l’envol ?
C’est avec MTN  en 2010. Cette société voulait une artiste camerounaise pour le titre « Unstoppable ». J’ai fait un enregistrement rapide et au premier essai, les dirigeants étaient convaincus. En 2012, ils décident de relancer cette campagne avec le film, les affiches, la sonnerie etc. J’ai proposé trois chansons pour cette campagne et il y a une version où j’étais en compagnie de Petit Pays. Je ne travaillais que pour cette société. En 2014, ils me sollicitent encore mais cette fois-là pour le titre « TouchAway ». Durant tout ce temps, je n’ai pas pu me concentrer sur ma carrière car, il fallait honorer ces contrats.En 2015, je décide de lancer mon premier Single officiel avec le titre « So in Love ».Danielle Eog est celle qui m’a encouragé et aidé à faire mes classes. Elle m’a aidé à me rapprocher de mon identité, nous avons même fait un titre ensemble et nous continuons encore aujourd’hui. D’ailleurs, nous avons été sélectionnées pour participer au Massa festival au mois de Mars en Côte d’Ivoire. Ce sera aux côtés de Macase, Lady B et bien d’autres.

Pourquoi un Single ?
Parce que je veux que le public savoure chaque morceau car, sortir  un album de qualité n’est pas une chose aisée. Je sors un single avec mes moyens car, je n’ai pas encore de producteur pour sortir 10 albums. J’ai choisi l’anglais mais j’ai d’autres chansons en langues locales et même en français.« So In Love » relate le sentiment qu’éprouve une femme quand elle se sent aimée et quand elle est amoureuse. Elle se sent particulière  et trouve son histoire exceptionnelle. Quand elle aime elle peut faire l’impossible. Je ne vends pas mes CD, je les distribue pour promotion. Je les vendrai quand j’aurais au moins trois titres.

Des projets ?
J’ai travaillé dans l’audio-visuel et l’évènementiel. J’aimerais monter une entreprise de cosmétique avec l’argent que la musique me donnera.

Ton attitude réglo pour lutter contre le Vih/Sida ?
De nos jours, je suis choquée d’apprendre qu’il y a encore des jeunes qui sont  infectés. Ce n’est plus une maladie de la honte car, de nos jours on peut vivre très longtemps. Les jeunes doivent prendre conscience et se protéger. Les parents et les éducateurs devraient se charger d’en parler à la maison et à l’école, il n’y a pas d’âge pour être informé sur la sexualité. « Swagga » ou « A Ko Am »je ferais un teaser sur internet et le public décidera quel est le prochain titre et le clip que je vais proposer.

Manga joel

passionné d'écriture, reporter pigiste au magazine 100% Jeune et au site reglo.org.