Sexualité précoce : les facteurs qui influencent et incitent les jeunes

Sexualité précoce : les facteurs qui influencent et incitent les jeunes

L’on dira toujours d’un jeune qui a eu une sexualité précoce, que c’est la faute aux parents, qui ont failli à leur devoir d'éducation, particulièrement en matière de sexualité. Cependant l’éducation seule des parents n’est pas suffisante car, hors du contexte éducatif familial, plusieurs facteurs incitent et influencent ces jeunes à une sexualité précoce.

  • Selon l’UNFPA, l’un des facteurs de sexualité précoce, est l’absence d’éducation complète chez les jeunes. À un moment donné de sa vie, chaque jeune est appelé à prendre des décisions qui changeront celle-ci concernant sa santé sexuelle et reproductive. Pourtant, la recherche montre que la majorité des adolescents n'ont pas les connaissances nécessaires pour prendre ces décisions de manière responsable en ce qui concerne leur santé reproductive, les exposant ainsi à une sexualité précoce. Les chiffres présentés dans le tableau de bord des adolescents de l'UNFPA, font état de ce que de nombreuses jeunes filles au Cameroun ont eu des rapports sexuels avant d'avoir eu 20 ans. Soit 50% pour les 15-19 ans, de même que 6% des jeunes filles âgées de 20-24 ans ont accouché avant l'âge de 15 ans.
  • La prolifération des médias plus précisément les Technologies de l’information et de la communication, et la mode. Aujourd’hui, les consciences parentales sont de plus en plus modernes, ce qui donne aux jeunes plus de possibilités et de libertés. De la possibilité de posséder un smartphone ou un ordinateur dès l’âge de 10 ans, à la liberté de regarder la télé sans contrôle parental, avec la multitude et les variétés de programmes qui y sont diffusés. Les jeunes ont également la latitude de naviguer sur internet et de visiter des sites souvent déconseillés pour leurs âges et de participer à des discussions dans des fora dont les informations véhiculées sont souvent erronées.
  • La consommation des drogues et le phénomène de « Chill » qui sont liés à ce que les clips des musiques occidentales nous présentent aujourd’hui, favorisent également le phénomène de sexualité précoce chez les jeunes. Alcool, drogue et sexe sont pratiquement les seules valeurs qui y sont présentées et que les jeunes veulent copier.
  • Enfin, par suivisme et par besoin de se faire accepter par leurs pairs, les jeunes se laissent souvent entrainer dans des pratiques sexuelles à risque au détriment de leur santé.  Enfin, dans certaines familles où la sexualité est encore un sujet tabou entre parents et enfants, les jeunes ont tendance à se tourner généralement vers leurs amis qui, quelques fois sont eux-mêmes mal informés sur les questions liées à la sexualité.

Sources: https://www.unfpa.org/comprehensive-sexuality-education

BIKOE ONANA, Fridolin

Etudiant de Philosophie, Pigiste Reporter pour le site reglo.org et le mag. 100% jeune-Cameroun