Puberté : « chaque enfant est unique, et vit sa puberté à sa façon »

Puberté : « chaque enfant est unique, et vit sa puberté à sa façon »

Madame Huguette Binon, Enseignante d’Economie Sociale et Familiale, nous parle de la puberté et comment la gérer.

Quels sont les changements qui surviennent à la puberté ?

Généralement, la puberté intervient pendant l’adolescence entre 10 et 16 ans. Plusieurs  manifestations accompagnent cette étape. Ces manifestations varient selon le sexe.

  • Chez la fille, le changement majeur est l’apparition des menstrues. A côté des règles, on peut citer comme autres changements physiques, le développement de la poitrine, l’accentuation des formes, l’apparition des poils pubiens, la poussée de croissance.
  • Chez le garçon, on a l’augmentation des testicules, l’élargissement des épaules, les premières éjaculations, l’apparition de la moustache, les poils pubiens, la poussée de croissance. Toutefois, il existe des signes communs psychologiques comme l’éveil de l’instinct sexuel, l’affirmation de la personnalité et l’ouverture aux idées nouvelles.

Quand arrivent ces changements, vers qui se tourner, avec qui en parler ?

Le premier réflexe est de se tourner vers ses parents ou vers un éducateur (enseignant), de préférence une personne de même sexe. Ou alors, si les deux premières options ne nous sont pas adaptées, on peut aussi demander conseil à un(e) ainé (e), mais à condition de bien choisir. Il est important de relever que le meilleur dialogue doit se faire avant le début de la puberté. Ceci permettra de mieux accueillir les changements et les gérer.

L’éveil de l’instinct sexuel est l’un des changements que vous avez cité, comment résister alors même que le corps nous pousse à expérimenter l’acte sexuel ?

Il faut par exemple éviter de regarder les vidéos érotiques et autres. S’entourer des personnes positives qui ne vont pas pousser à l’acte sexuel. Au final, tout est question de détermination et d’estime de soi. Plus on est déterminé, plus on se donne les moyens pour y arriver.

Quand on rate la gestion de sa puberté les conséquences sont nombreuses sur la santé, la scolarité et même sur le plan social. Un rapport sexuel sur un coup de tête peut avoir des conséquences graves. On peut y sortir avec une IST ou encore une grossesse précoce et non désirée. D’un autre côté, le choix de la compagnie est importante, il faut s’entourer des personnes qui non seulement partagent votre choix, mais qui le respectent.

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I