MHD, le roi de l’Afrotrap quitte le trône

MHD, le roi de l’Afrotrap quitte le trône

Alors que sa carrière connait un succès singulier, le prince de l’Afrotrap MHD a décidé de se retirer de l’industrie musicale.

Pour une surprise, ça en est une. L’artiste franco guinéen MHD a annoncé à ses fans à travers une story Snapchat qu’il se retirait de l’industrie de la musique. Une nouvelle qui a résonné comme un coup de tonnerre pour ses multiples fans à travers le monde et surtout pour ceux du +237 qui étaient venus par milliers scander leur star en début du mois d’août 2018 lors de ses concerts à Yaoundé et à douala.

«Plus envie de rien, plus envie de musique, je pense bien arrêter après cet album, cette vie n’est pas la mienne ». C’est en ces mots que la planète Afrotap a connu le déluge. Même si certains évoquent la thèse du grand buzz, Mohamed Sylla (de son vrai nom) reste catégorique,  « Rien de stratégique, pas pour un coup marketing, je parle avec le cœur. Personne ne peut savoir la face cachée du succès, c’est un choix de vie et c’est très difficile de vivre comme ça… Mettre un terme à tout ça peut me faire le plus grand bien ».

Une décision que l’artiste prend alors que son art est au sommet de la gloire

Un succès sans précédent…

De livreur de pizza au trône de l’Afrotrap il fallait être Mohamed Sylla pour faire ce parcours. Et, c’est en deux ans qu’il a réussi son pari. En deux ans, avec un seul album (album éponyme sorti e 2016) que MHD va faire le tour du monde en enchainant des tournées de l’Europe en Afrique en passant par l’Amérique. Le succès est impressionnant, et ce n’est pas la multitude  de fans du rappeur qui dirait le contraire. Son premier album est certifié double disque de platine  et disque d’or au Pays Bas. Avant la fin du mandat de François Hollande, il est invité à l'Elysée par le président de la République, lors de la visite du président guinéen Alpha Condé.

Les galères s’éloignent et les gloires s’enchainent. En juillet 2016, MHD participe à la publicité d'Adidas présentant le nouveau maillot du Real Madrid. Le 29 avril 2017, il devient ambassadeur de la marque allemande Puma dont la présentation du nouveau maillot l’avait emmené à faire une nouvelle fois le tour de l’Afrique.

Tant de récompenses, de distinctions et de gloire que MHD est prêt à laisser tomber pour  retrouver l’anonymat dans son quartier du 19ème arrondissement de Paris qu’il n’a vraiment jamais quitté.
Les réseaux sociaux sont également un terrain bien conquit pour MHD. Le rappeur avoue administrer lui-même ses compte snapchat et Instagram ou il compte aujourd’hui un peu plus de un million et demi de followers.

Un deuxième pour la route !

Le 19 septembre dernier, était la date de la sortie du deuxième album du chanteur de 24 ans. L’album intitulé « 19 » sonne plutôt comme un hymne d’adieu. Et pour mélodies d’au revoir à son public, MHD a fait les choses en grand. Produit par Stromae et Diplo, l’album  affiche des collaborations avec des grands noms dont entre autres, Orelsan, Dadju, Salif Keïta et Wizkid. Une production qui déjà a reçu un écho favorable auprès des fans. Et le moins qu’on puisse dire c’est que la tournée de promotion de cet album prévu en 2019 donnera une dernière occasion au chanteur de communier comme pour une fête d’adieu avec son public.

Une reconversion en tête

Le septième art sera peut être la prochaine passion du prince de l’afro-trap. MHD a déjà fait ses débuts dans l’univers du cinéma. “Mon frère” sera le titre du film dans lequel, MHD jouera un rôle et sera aussi co-producteur. Une nouvelle expérience qui le ramènera peut être dans nos écrans. Ce nouveau contrat qui lui ouvre une nouvelle porte, prouve que le livreur de pizza avait aussi des gènes d’entrepreneur dans le sang.

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I