Magasco, un talent en Or Brut !

Magasco, un talent en Or Brut !

Quelques semaines après la sortie de son EP « Raw Gold », le Bamenda Boy est de passage à la rédaction de ton site web préféré.

Il avait secoué les pistes de dance avec le titre Fine Boy, ainsi que le remix avec Duc-Z, mais il n’en a pas eu assez. On l’a revu de même avec le rappeur français Dosseh, sur le titre Oublier. Des collaborations qui auguraient une tempête musicale à venir. La tempête est arrivée en guise de cadeau de bonne année pour ses fans. La première claque étant bien sûr le hit « Wule Bang Bang », en rotation dans les radios et télévisions nationales et au-delà.

Il a vu le jour en 1988 dans le Nord-Ouest Cameroun. 11 ans plus tard, il était déjà sur scène et se faisait remarquer lors des spectacles locaux. C’est avec son groupe de rap T-DROPS, un trio avec qui il se fait un nom dans la ville de Bamenda, ce qui ne l’empêche pas de décrocher son Baccalauréat. Il atteint la finale d’une compétition panafricaine des années plus tard au sein d’un autre groupeTRIYO dans lequel, il est le seul garçon. Avec DijayPazzo, son ami, mentor et producteur attitré, ils fabriquent des tubes qui cartonnent dans sa région natale, notamment Bamenda Boi, Take U To The Sky ou Gari.

Après quelques temps sous les couleurs de MUMAK (avec Jovi notamment), il signe sous le label de PitBaccardi (EMPIRE COMPANY) et c’est le début de son envolée internationale. Les tubes Fine Boy et tout récemment Wule Bang Bang sont les fruits notables qui en découlent. Sous des rythmes tels que le Njiang, la Soul, le Makossa, Magasco essaie tant bien que mal d’imprimer sa marque dans le paysage musical mondial. C’est tout ce que ton site web lui souhaite pour le futur. 

Mbita Cyprien

Journaliste passionné de voyages, musique, cinéma...