« La préservation de notre culture passe par le retour à nos sources …»

« La préservation de notre culture passe par le retour à nos sources …»

Entretien avec monsieur Olinga William, anthropologue et culturaliste à l’Université de Yaoundé I, qui nous parle de la culture et de l’influence de la mondialisation sur les modes de vie de la jeunesse camerounaise.

Quels sont les avantages que l’on peut tirer du multiculturalisme?

Tout d’abord, il est important de définir « multiculturalisme » qui est un ensemble de plusieurs groupes culturels mettant au centre le bien-être et la vie en société. De ce fait, le multiculturalisme a plusieurs avantages tels que l’harmonie, la construction nationale, l’écoute, le pardon, le dialogue, la complicité et même le relativisme culturel. C’est-à-dire, la compréhension et le respect des modes de pensées des autres. En quelque sorte, le multiculturalisme participe au développement et au respect des valeurs humaines et socio culturelles.

Qu’est ce qui peut pousser les jeunes à s’éloigner de leurs cultures ?

Le problème majeur des jeunes est celui de l’identité culturelle ; c’est-à-dire, ils aiment copier et imiter ce qui leurs plaisent et cela aux détriments de leurs propres mœurs. En plus de cela, les jeunes ont souvent le sentiment que leurs cultures sont plus difficiles à assimiler que celles des autres et par conséquent, ils s’adaptent plus facilement à celles des autres au détriment de leurs propres cultures.

Comment préserver sa culture dans un monde en pleine mutation ?

La préservation de notre culture passe par le retour à nos sources car, la culture est ce qui nous reste lorsqu’on a tout perdu. De nos jours, les jeunes deviennent de plus en plus acculturés et mettent l’accent sur les mœurs étrangères en dévalorisant les leurs. Si nous tenons à préserver notre culture malgré la mutation du monde, nous devons commencer par la revaloriser et la mettre en avant.

MOMO Flore

Étudiante en Licence I Chimie à l’université de Yaoundé I Ngoa-Ekelé, pigiste reporter dans le site web reglo.org.