Le lait maternel pour une bonne santé de la mère et de son bébé

Le lait maternel pour une bonne santé de la mère et de son bébé

Le Cameroun se joint à  la communauté internationale pour célébrer la journée mondiale de l’allaitement maternel le 29 mars de tous les ans. Cette journée initiée par l’OMS est une occasion donnée aux spécialistes de la santé de sensibiliser les mères sur les bienfaits de l’allaitement maternel.

Pour l’Organisation Mondiale de la santé (OMS),  l'allaitement de longue durée, c’est-à-dire de l’heure qui suit la naissance jusqu’à deux ans, «pourrait épargner plus de 800 000 vies d'enfants chaque année dans le monde, soit l'équivalent de 13% de l'ensemble des décès d'enfants de moins de deux ans». Il pourrait en outre prévenir chaque année le décès de 20 000 mères, consécutif à un cancer du sein. En plus de  la fonction purement alimentaire, l'allaitement est réputé  pour avoir des effets bénéfiques à la fois sur la santé du nourrisson que sur celle de la mère. Il a un  impact considérable sur la survie, la santé, la nutrition et le développement de l'enfant. Le lait maternel apporte tous les nutriments, vitamines et minéraux dont le nourrisson a besoin pour sa bonne croissance pendant les six premiers mois, et aucun autre liquide ou aliment n'est nécessaire. Le lait maternel couvre tous les besoins alimentaires du bébé pendant les six premiers mois de sa vie. Un litre de lait maternel fournit environ 750 Kcal. Le lait de vache fournit environ trois fois plus de protéines et quatre fois plus de calcium, mais seulement 60% des glucides présents dans le lait de la femme. L'OMS recommande ainsi un allaitement maternel «exclusif» jusqu'à l'âge de six mois et un allaitement partiel jusqu'à deux ans. La plupart des études indiquent clairement que les nutriments présents dans le lait d'une femme en bonne santé, répondent aux besoins nutritionnels du bébé si ce dernier en consomme suffisamment. Cependant, même si l’allaitement maternel est gratuit et bénéfique pour le nourrisson, il rencontre beaucoup d’obstacle dans sa promotion et sa pratique effective par certaines mères.

En effet, à cause des changements au sein de la société, nombreuses sont les femmes qui mettent leur bébé aux biberons pour pouvoir vaquer à leur occupations professionnelles. D’autres femmes évite d’allaiter leur bébé grâce au lait maternel parce que disent-elles la succion des bébés lors de leurs tétés entrainerait l’affaissement des seins de la mère provoquant ainsi la perte du caractère esthétique de la poitrine  tant chère à nos dames.

La journée mondiale de l’allaitement est une occasion donnée à tous afin de sensibiliser et promouvoir cette pratique qui se voit de plus menacée au détriment de la santé des bébés.

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.