Le cancer, un tueur majeur

Le cancer, un tueur majeur

Plus de 12 000 nouveaux cas de cancers en 2016 au Cameroun.

Selon les statistiques présentées lors du 7ème congrès euro-africain de cancérologie à Yaoundé en mai 2016, le Cameroun affichait plus de 12 000 nouveaux cas de cancers. La plupart des malades du cancer ne disposent pas de moyens financiers pour le traitement, celui-ci étant très couteux et la prise en charge des patients étant de très piètre qualité.

C’est dans ce contexte que sera célébrée cette année la journée mondiale de lutte contre le cancer au Cameroun le 04 février. A Garoua comme partout ailleurs sur l’ensemble du triangle nationale, l’accent sera mis sur la prévention, la détection et la prise en charge de cette maladie à l’origine de 8.2 millions de décès dans le monde en 2012.

Jeunes, vieux, femmes  personne n’est épargnée par cette maladie qui fait partie des plus meurtrières dans les pays en voie de développement.  Le terme « cancer » englobe un groupe de maladies se caractérisant par la multiplication et la propagation anarchiques de cellules anormales. Si les cellules cancéreuses ne sont pas éliminées, l’évolution de la maladie va mener plus ou moins rapidement au décès de la personne touchée.
Toutefois, selon l’organisation mondiale de la santé 30 % des cancers sont évitables. C’est pour cette raison qu’il faut adopter une alimentation saine et équilibrée.  Il faut éviter les facteurs de risque à l’instar de la consommation d’alcool, le tabagisme, et la surcharge pondérale. Le cancer peut être soigné par un ou une combinaison de traitement tels que : (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie ou traitement ciblé).


Sources : www .un .org ; www.cancer.be ; CRTV.CM
Rapport statistique Ong Solidarité chimiothérapie 2016

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.