Harcèlement sur les réseaux sociaux : « Dans la majeure partie des cas, la victime connait son/ses harceleur(s) »

Harcèlement sur les réseaux sociaux : « Dans la majeure partie des cas, la victime connait son/ses harceleur(s) »

Rencontre avec AMBARA Christelle, Social Media Manager à l’Agence EXPERT COMM and EVENTS

1- Les cas de harcèlement sur les réseaux sociaux sont de plus en plus récurrents, quelles peuvent en être les causes ?

Généralement, les causes sont nombreuses : les ruptures amicales ou amoureuses, l'envie ou la jalousie notamment chez la fille, les règlements de compte, des pervers ou psychopathes qui s'amusent en harcelant des personnes sur les réseaux sociaux. Mais, dans la plupart des cas de harcèlement, la victime connait son/ses harceleur(s).

2- Dans le cas où l’on est ou a été victime, quelle est la procédure à suivre et vers qui se diriger ?

Tout d’abord, il faudrait parler du problème à un proche : un ami pour éviter de se retrouver seul. On peut également en parler à un membre de la famille de préférence un adulte. Ensuite, il faudrait se diriger vers un commissariat ou une gendarmerie pour porter plainte. Tu dois t’y rendre après avoir collecté le plus de preuves possible comme des captures d’écran. Cependant, pour un jeune mineur, il est nécessaire que ses parents ou tuteurs déposent plainte en son nom. Enfin, il est primordial de signaler sur les réseaux sociaux les contenus gênants à votre encontre pour qu'ils soient retirés. A votre niveau bloquer ces personnes pour qu’elles ne puissent plus entrer en contact avec vous.

4- Quelles peuvent être les conséquences d’un harcèlement sur les R.S ?

Les filles sont généralement plus affectées. Néanmoins nous pouvons énumérer comme conséquences la perte de l’estime de soi, la consommation d'alcool et de drogues, l’isolement, l’auto mutilation, les difficultés de concentration que ce soit au travail ou à l’école et dans les pires des cas, le suicide…

5- Qu’en est-il du sort réservé au harceleur ?

La loi pénale internationale s’est beaucoup adaptée ces dernières années aux questions liées à internet. Aujourd’hui, elle reconnait et réprime plus sévèrement les cas de cyber harcèlement.  Même si au Cameroun il n’existe pas clairement de loi qui réglemente la question, cela ne veut pas dire que les harceleurs sont dans l’impunité. Généralement, les sanctions sont basées sur le droit international, elles vont des sommations à la prison en passant par des amendes selon les dommages causés à la personne harcelée.

6- Existe-t-il des précautions à prendre pour être à l’abri de ces harcèlements ?

  • Toujours vérifier l’identité de son interlocuteur ;
  • Bloquer les personnes indésirables ;
  • De temps en temps cherchez votre nom sur Google pour voir si vos informations personnelles sont visibles, si des photos gênantes sont associées à votre nom ;
  • Il est possible de créer une alerte automatique sur Google pour être prévenu de la publication d'un contenu sur les réseaux sociaux portant votre nom ou votre pseudonyme par mail. Ce service est généralement assuré par les professionnels.

Propos recueillis par Vanessa NGONO

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I