Ces pairs de la toile

Ces pairs de la toile

La technologie 2.0 des réseaux sociaux ouvre une autre dimension dans la lutte contre le Sida.

L’édition 2017 du Mois Camerounais de lutte contre le Sida s’est achevée le 1er décembre dernier à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida. Pendant trois semaines, le Cameroun a organisé plusieurs activités autour du slogan « Accélérons la riposte ». Ce qui implique la diversification des moyens de sensibilisation parmi lesquels les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux représentent un moyen de communication qui rassemble toutes les couches sociales et permet ainsi, de toucher un maximum de personnes. Ainsi, la capacité des nouvelles technologies à redynamiser le mouvement antisida ne fait aucun doute. La révolution est donc en marche au Cameroun. Et plusieurs personnes et associations suivent la tendance.

Reglocameroun

Médias du projet 100% Jeune, les pages officielles Facebook, Twitter et Instagram sont des partenaires qui accompagnent les jeunes dans la prévention du VIH/Sida. Entre divertissement et fun, Reglocameroun a trouvé la bonne astuce pour sensibiliser les jeunes sur la maladie. Avec à son actif de nombreux abonnés, les pages réseaux sociaux de 100% Jeune, se dressent aujourd’hui comme maillon essentiel dans le combat contre le sida au Cameroun.

Dr love vous écoute !!!

Parfait Bebock ne compte pas baisser les bras. Il a fait de la lutte contre le Sida l’une des thématiques phares de sa page Facebook. Il a voulu allier sa passion pour les technologies de l’information et de la communication à sa vocation de pair éducateur. C’est donc à travers sa page Facebook « Dr love vous écoute !!! » que Parfait Bebock organise depuis 2014, des fora de discussions hebdomadaires sur les thématiques liées au VIH/Sida. Une entreprise qui lui a permis déjà de sensibiliser près de 24 000 personnes soit environ 8 000 par an.

Pair éducateur partout et pour toujours!

Les jeunes de la quinzième cuvée de Vacances sans Sida dans l’Adamaoua ont décidé que le combat ne s’arrêterait pas à la fin de la campagne. C’est ainsi qu’ils ont créé deux groupes Whatsapp et Facebook auxquels ils ont convié leurs camarades et connaissances. Il s’agit dans ces groupes de continuer la sensibilisation sur le VIH/Sida à travers notamment des débats, la publication des articles sur la Sida... Déjà, ils sont considérés par plusieurs jeunes comme les pairs des réseaux sociaux.

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I