Can 2017 : Lions Indomptables : « de 23 zéros à 23 héros »

Can 2017 : Lions Indomptables : « de 23 zéros à 23 héros »

Partis sur la pointe des pieds et n’ayant pas la faveur des pronostics et encore moins le soutien du public, les Lions Indomptables ont su et mettre leur adversaires un à un « dans la sauce ». Le Cameroun remporte la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, après sa victoire (2-1) face à l’Egypte et tient enfin sa revanche.

« Les Lions Indomptables ne sont pas seulement 23 joueurs, ce sont 23 amis ! » dixit Hugo Bross le coach belge des Lions Indomptables sévèrement critiqué au moment de ses choix.

A défaut d’être transcendant sur le plan purement footballistique, les Lions Indomptables ont su démontrer une force de caractère et un « fighting spirit » perdus depuis belle lurette. « Hugo Broos  est un magicien, il a fait renaître ce groupe », s’est exclamé le défenseur camerounais Michael Ngadeu.

Une énorme surprise au vu d'un effectif sans stars, rajeuni à l'image des révélations de Fabrice Ondoa et Christian Bassogog (nommé meilleur joueur du tournoi), Ngadeu, Tekeu, Djoum, Faï… inconnus au bataillon pour la plupart et surtout amputé de plusieurs "cadres" ayant préféré rester dans leurs clubs européens.

Les Lions Indomptables qui ont joué tous les matchs de cette compétition avec une incroyable force de caractère et un état d’esprit irréprochable, n’ont rien lâché dans cette CAN. «On s’est battu et on n’a pas baissé les bras car, on savait bien qu’il y avait quelque à aller chercher. On est resté calme, on a poussé et cela a payé »,  explique le joueur d’Ostende en Belgique, Sébastien Clovis Siani. Quelles sont donc ces recettes pour que les 23 zéros deviennent 23 héros ? Force de caractère, état d’esprit irréprochable, groupe soudé, fighting spirit… ? C’est cet ensemble au sein du groupe qui a fait la différence ainsi que l’appui de tous les kmer. Quoi de plus symbolique que cette finale marqué du sceau des deux anciens aux comportements irréprochables pour mettre un point final aux feux d’artifices de ces nuits « librevilloises » qui nous ont apportées pour une 5ème fois la Coupe d’Afrique des Nations

Un seul mot …..

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.