LE KILICHI

LE KILICHI

C’est le mois de la sécheresse, du soya et du Kilichi. Toi aussi tu es gourmand de cette viande ? Ton site est allé dénicher le secret des dieux pour toi. Découvre comment on concocte cette gâterie typique de la région de l’Extrême-nord et qui titille les palais.

Ingrédients :

  • Viande de bœuf ;
  • Pate d’arachide ;
  • Sel ;
  • Sucre ;
  • Ail ;
  • Gingembre ;
  • Piment rouge

Préparation :

Les parties de la viande de bœuf choisies pour le kilichi sont le faux filet et les gigots parce qu’elles sont charnues. Une fois, ces parties sélectionnées, elles sont débarrassées de leur graisse et découpées en lanières à l’aide d’un couteau de cuisine.

  • Première phase de séchage : Les lanières de viande sont étalées sur une planche ou des claies et mises au soleil pendant 04  ou 05 heures. Elles sont retournées de temps en temps pour que les faces soient présentées au soleil.
  • Assaisonnement : Les lanières de viande sont assaisonnées par trempage dans une sauce ou pate de condiments comprenant de l’arachide écrasée, du sel, du sucre, de l’oignon et d’autres condiments traditionnels. La quantité de condiments utilisée est fonction de la quantité de la viande à sécher. A ce niveau, on obtient soit du kilichi de couleur rougeâtre si les lanières de viande ont été trempées dans une sauce de condiments comprenant le piment rouge. Soit de couleur jaunâtre ; si la sauce de condiments est sans piment.
  • Deuxième phase de séchage : Ces lanières de viande trempées sont remises à sécher pendant 02 heures. Elles sont ensuite posées sur le grillage ou elles seront délicatement fumées avec la chaleur du feu.

Le kilichi est la plupart du temps consommé en l’état, mais il est aussi utilisé dans des salades.

Bon appétit!

La rédaction

Article réalisé par l'équipe de rédaction du site web www.reglo.org.