Couple à trois : Mon gars, son gars de l’ombre et moi

Couple à trois : Mon gars, son gars de l’ombre et moi

Il existe tout un concept pour les désigner « femme alibi », ces femmes qui sans le savoir ou pas entretiennent une relation avec des hommes d’une autre orientation sexuelle.

Les témoignages relatifs à ce phénomène n’en finissent pas. Le cas de Lucie enflamme d’ailleurs les réseaux sociaux. La jeune fille de 22 ans, raconte comment, elle a été utilisée comme femme alibi d’un homme politique déjà en couple avec un autre homme. « … Et pourtant mes amis m’avaient déjà alerté sur son comportement. Mais, notre enfant et les projets qu’on avait ensemble me rendaient aveugle, jusqu’à ce que je ne puisse plus le nier ».

Que ce soit pour des raisons professionnelles, familiales, sociales ou encore religieuses, faire partir de ces couples plus ou moins factices n’est pas sans conséquences. D’abord, les femmes impliquées dans ces relations peuvent se sentir trompées ou se blâmer pour ne pas s'en être rendues compte. Pour les hommes, il devient difficile de mener une vie équilibrée entre le couple factice et sa vraie identité sexuelle. Ce qui entraine souvent à vivre dans un engrenage de mensonges entre les deux vies.

A l’origine de cette situation, se trouve souvent un problème d’identité sexuelle dans la jeunesse comme le mentionne Dr Carrol Kamwe, pedopsychologue. « Lorsqu’on est plus jeune et qu’on est confronté à des troubles d’identité de genre ou d’orientation sexuelle, il est important de faire appel à des spécialistes qui pourront nous aider et nous guider à prendre la bonne décision qui nous mettra en paix avec nous-mêmes ». Cependant, si par honte ou par peur d’être jugé par notre communauté, on fait taire cette petite voix en nous, il est très facile de se retrouver dans des situations comme celle du gars de Lucie.

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I