Lutte contre le Sida : Les armes du combat

Lutte contre le Sida : Les armes du combat

Cette année encore, la journée mondiale du Sida sera célébrée cette année sous le thème mondial des trois Zéros à savoir : Zéro nouvelle infection due au VIH, Zéro discrimination, Zéro décès lié au VIH. Alors au bout de trois années, quels ont été les principaux enjeux pour le jeune ?

L’initiative des trois zéros

C’est une initiative qui vise la réduction du taux de nouvelles infections, décès et discrimination liées au VIH Sida à l’horizon 2030. Un objectif qui met au premier rang la sensibilisation par le dépistage. En second, éliminer de moitié les gestes stigmatisant et  discriminatoires qui font parfois plus de mal que le virus lui-même. Et le troisième point qui est tout aussi important, est la prise en charge des Personnes vivant avec le VIH.

Du triple Zéro au triple 90

Conjointement  à l’initiative des trois zéros, celle des 90/90/90 renforce le combat contre le Sida. Elle est un atout majeur pour permettre l'atteinte de l'objectif des "trois Zéros" fixé par les Nations Unies. La deuxième campagne initiée par l’Onusida  suppose qu’à  l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaitront leur statut sérologique, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées recevront un traitement anti rétroviral durable. Et 90% des personnes sous anti rétroviral auront une charge virale indétectable.

De l’initiative 3 Zéros aux trois  90, les enjeux pour le jeune

Avec le taux de prévalence le plus élevé, les jeunes sont la tranche d’âge la plus touchée par le Sida. Il est donc important de les mettre au centre de la lutte en les intégrant à tous les niveaux de la chaine de combat. Que ce soit au niveau de la prise de décision que dans la mise en œuvre de ces initiatives.  Les multiples  campagnes de sensibilisation sont l’un des  moyens de communication efficace pour le changement de comportement. Campagne au cours de laquelle, les jeunes apprennent en s’amusant.

Sources:unaids.org

Ngono Vanessa

Etudiante en master II à l'université de Yaoundé I